Mercredi 12 octobre 2016 Tawang Arunachal Pradesh India

par Daniel KIRCHER  -  28 Octobre 2016, 12:01

Mon lit de secours

Je me suis endormi hier soir comme une masse....
La fatigue et l'altitude mélangées sans doute...
Pashi à 5h est déjà réveillé, et prépare la cuisine pour les occupants de l'hôtel White house.
(Nehru Market TAWANG Anurachal Pradesh 790104)

Il reçoit un coup de fil matinal, et j'entends qu'il répond tout bas pour ne pas me réveiller....
Adorable...
Sa soeur elle, vient un peu plus tard.... Avec son fils.
Ils m'offrent un thé...
Je les remercie chaleureusement, et pars aussitôt à mon nouvel hôtel le Shamb La (que je ne recommande absolument pas).
Vu comment la réservation téléphonique s'est faite (ce n'est pas sûr...., on n'est pas certain...), j'ai vraiment hâte d'avoir la clé dans ma poche. 

Dehors le brouillard est tombé. J'ai à peine le temps de voir dans une éclaircie rapide un bouddha en haut d'une colline...et un brouillard épais retombe de plus belle, accompagné d'une pluie fine..
On est tout de même à 3000 m...

Il faut vraiment deviner...

Il faut vraiment deviner...

On me présente ma chambre au deuxième étage d'un bâtiment. Elle est spacieuse, avec une télé et une douche chaude....
(Enfin, pour la douche chaude, il faudra tout d'abord qu'ils aient l'idée de brancher le cumulus... Mais c'est peut être en option....)
Tarif: 1200 roupies (16€).
Horriblement cher, mais ai je le choix?
Je me retrouve berné comme un pigeon...

On me donne la clef!
C'est la délivrance, je suis maintenant chez moi...
Ouf!

Mon aventure d'hier soir n'est plus qu'un vieux souvenir...

Le temps n'est pourtant pas terrible, c'est le brouillard total, et il pleut....
Je pars faire un tour dans la ville coiffé de mon imper.

La ville de Tawang est étendue, les rues sont très en pente et parsemées de Sumo, pour les touristes. 
Il y a là curieusement, et je ne m'y attendais pas, un nombre incroyables d'hôtels de toutes sortes...
Moi qui n'en avait vu que 4 hier soir, il y en a au moins une soixantaine maintenant...
Je ne comprends absolument pas mes difficultés d'hier soir pour trouver une chambre; il y a ici toutes les chambres que l'on veut....

Ma première destination; tout d'abord aller voir ce fameux monastère...

Temple bouddhiste de Tawang
Temple bouddhiste de Tawang
Temple bouddhiste de Tawang

Temple bouddhiste de Tawang

Le monastère de Tawang est une lamaserie du 16 siècle.
Les occupants sont moines bouddhistes de la secte des golukpa.
Ce sont les mêmes bouddhistes qu'au monastère de Labrang que j'avais pu visiter en Chine, il y a deux ans.
Ils ont une coiffe jaune très typique que l'on peut voir en particulier dans Tintin au Tibet... 

20 minutes de marche; (nous sommes à 3000 m), et mon coeur sans crier gare, bat la chamade.
Je ralentis un peu...
Hé oui, mes 20 ans sont un peu loin...

L'entrée du monastère est assez austère, mais le temple quoique magnifique, me semble moins grand que ce que je pensais.
Je suis un peu déçu....

Et il pleut toujours...

Quand je pénêtre à l'intérieur, des moines récitent des prières en bougeant leur corps, et de jeunes moinillons chahutent autour d'eux.
J'assiste à quelques claques distribuées par des moines (surveillants) à des enfants qui s'étant levés trop tôt dorment encore...

Etre un enfant lama, n'est pas si facile..., il faut bien se tenir.

Etre un enfant lama, n'est pas si facile..., il faut bien se tenir.

Des touristes sont là également, mais ils ne pas occidentaux, simplement Indiens...
Avec pour certains;  appareils Nikon et Canon en bandoulière. Étonnant pour le cliche que l'on a des indiens..!

Quand je pense à l'Inde, elle a tout de même sacrément changée....
(J'y étais en 1975...)
Le niveau de vie a tellement augmenté, qu'ils peuvent maintenant se permettre de partir visiter leur pays en famille, et de se payer même quelques hôtels d'un confort un peu élevé.
Voilà la vraie raison de ma difficulté à trouver une chambre par ici...
Tout est déjà réservé.
Les indiens, 1.400.000.000 d'individus, prennent maintenant leur revanche. Ils visitent leur pays...
(Difficile de les blâmer), et nous n'avons, nous, plus autant de facilité qu'avant...

Le Sikkim est plein de touristes Indiens, le Bouthan également,  comme le Népal. 
Sommes nous condamnés à ne visiter que des pays qui ont du mal à se développer ?.....

Touristes spectateurs de la cérémonie bouddhiste

Touristes spectateurs de la cérémonie bouddhiste

Les Indiens à Tawang visitent le monastère bouddhiste un peu comme les chinois le faisaient à Luang Prabang au Laos, lors de la cérémonie des offrandes.
La caméra braqué à 1 mètres des moines qui n'en pouvaient plus.
Selfies, et autres prises de vue complètement décalées dans un lieu sacré.
Je me souviens qu'en Chine, au monastère de Labrang (Tibet) les photos étaient strictement interdites à certains endroits du complexe religieux, et les touristes absolument interdits lors de certaines cérémonies...
Cela va t'il devoir devenir comme cela ici?

Toujours est-il que la suite de mon périple (indien) est peut être remis en cause....
Il n'y a aucun problème d'hébergement au Laos, au Cambodge ou au Vietnam.....tant que ces pays ne se développent pas trop.
Mais en Inde...

Un chercheur australien en physiologie (spécialiste des petites bêtes en milieu souterrain), rencontré à l'aéroport de Calcutta, (il connaissait Besson m'a t'il dit), m'a expliqué que l'Inde, ancienne colonie anglaise, voyait d'un très mauvais oeil le fait que l'Angleterre ait institué des visas pour les ressortissants indiens désireux de se rendre en Grande Bretagne, et qu'en contrepartie elle avait instituer des visas pour les anglais désireux de se rendre en Inde...

Où voulais je en venir avec toutes ces réflexions,... c'est que l'Arunachal Pradesh risque d'être territoire touristique indien, et que si c'est le cas, je risque d'être confronté une nouvelle fois à des recherches de chambres d'hôtel introuvables ou chères....
On verra la suite....

En déambulant dans la rue, je rencontre subitement Ana (27 ans), la Guatemaltese que j'avais déjà vue à Guwahati une petite soirée....

(Je n'ai rencontré ici à Tawang depuis mon arrivée que deux touristes français; tous les autres touristes sont indiens.)

Nous allons prendre un thé au lait (délicieux).
Ana me fait part de son désappointement concernant le mauvais temps, elle pensait voir également un monastère beaucoup plus grand que ce qu'il est en réalité....
Anne me dit avoir rencontré au Bhoutan des monastères bouddhistes, bien plus grand que celui de Tawang...

(Il est dit dans les guides que le monastère de Tawang, est le deuxième en taille après celui de Lhassa au Tibet. 
Est ce vrai?)

Ana part demain pour Itanagar, la capitale de l'Anurachal Pradesh et face aux problèmes rencontrés ici concernant les logements et les touristes indiens, elle me dit qu'il serait peut être intéressant que l'on puisse faire deux ou trois visites dans la vallée de Ziro (c'est ce que j'envisage de faire également), en partageant les frais...
OK lui dis je...

Nous nous retrouverons donc dans quelques jours à Itanagar, la capitale de l'Anurachal Pradesh.

Nous nous séparons, et je retourne à mon hôtel.
J'ai attrapé froid, et suis enrhumé. L'ibuprofène entre en service....

Finalement  je m'endors....

Le groupe électrogène devant ma chambre...

Le groupe électrogène devant ma chambre...

Un bruit bizarre me réveille,  et surtout une odeur de gaz d'échappement. 
L'Inde est sujette à des interruptions électriques quasiment quotidiennes, et le groupe électrogène de l'hôtel est en marche...
Avec sortie d'échappement,... à côté de ma chambre...

J'ai l'impression d'être sur le périphérique à Paris aux heures de pointe, mais DANS MA CHAMBRE, pas à Paris.

16€ la chambre enfumée, je pense qu'on se moque de moi.
J'attends un petit peu, puis pars voir l'hôtelier. Si la coupure d'électricité n'est pas de sa faute, le maintien en état de son groupe électrogène l'est tout de même un peu...
Je lui dis que s'il veut me voir aller à l'hôpital pour une  intoxication à l'oxyde de carbone, je peux très bien retourner dans ma chambre..., mais que cela ne m'intéresse que moyennement...
L'électricité revient, repart, revient,....
Et le générateur est allumé ou éteint en conséquence. ..

Je demande alors au propriétaire de l'hôtel de changer de chambre. (Je garde en cas de refus de sa part l'utilisation possible du lit de Pashi qui sera content de me revoir).
Le gars s'excuse, et me promet de me donner une autre chambre demain. Il me demande en attendant de "tenir le coup" jusqu'à 22h ce soir, heure à laquelle le générateur sera coupé...
OK! 
J'accepte.

À 22h, je m'endors serein...
L'électricité est revenu et le générateur est éteint.

À demain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 31/10/2016 19:28

Faut vraiment être zen en voyage...

Emma 29/10/2016 17:20

Ces fameux générateurs... tout ceci me rappelle beaucoup le Laos!