Jeudi 3 novembre 2016 Johrat Assam India

par Daniel KIRCHER  -  5 Novembre 2016, 13:25

Mon linge à sèché toute la nuit sous le ventilateur de ma chambre....
Je pars aujourdhui sur l'ile de Majuli, la plus grande ile fluviale de l'Inde; certains disent du monde....
(Je me méfie toujours des superlatifs inverifiables.)

Je n'ai pas réellement besoin de mon gros sac que je trouve parfois encombrant, et comme je souhaite revenir à Johrat ensuite.... Je vais donc le laisser en garde à l'hôtel; cela sera plus commode...

Je pars très tôt du Paradise hotel: 6h40. À cette heure, les nombreuses échoppes dans les rues alentours sont fermées, il est donc difficile de se restaurer....

Il y a un important décalage le matin (mais j'ai du l'indiquer quelque part déjà), entre l'heure du lever du soleil vers 5h 15, et l'heure d'ouverture des boutiques de restauration; vers 8h30. Comme si les gens ne mangeaient pas quelque chose avant 8h30(!!!) 

Je passe devant une station service Indian Oil, et monte dans un transport collectif (J'ai déjà été repérer l'endroit hier soir), en route pour Nimatighat, le lieu d'embarquement sur les ferries, pour l'ile de Majuli.
Je m'attrappe sur le quai deux sachets de cacahuètes, puis saute sur le bateau, plutôt délabré....

La traversée, entre les bancs de sable qui changent d'emplacements à chaque mousson dure 1h30.

Le mélange de l'eau, du ciel et du sable est magnifique. À un endroit, des oiseaux que je pense être des cormorans, attendent patiemment leur repas du matin.

La traversée vers Majuli
La traversée vers Majuli

La traversée vers Majuli

Quand on accoste sur l'ile de Majuli, c'est un peu la pagaille, il y a des bruits de tout côté, et les passagers qui sortent du bateau se croisent dans la confusion la plus totale, avec ceux qui eux veulent y entrer.
Je m'assois et regarde le spectacle en face d'une tasse de thé. 
Puis c'est le grand calme; les taxis ont emmenés les passagers débarquant. Et le ferry est lui, prêt à partir.

C'est là que je me rends compte que j'aurai peut être du moi aussi monter dans un taxi...
Un homme s'approche de moi:
- "Now, you have to wait for the next boat".
Je regarde la carte, le village où je souhaite aller, Garamur, est à 5 kms, cela ne devrait pas me prendre plus d'une heure...
Je me mets en route.

Les paysages sont vraiment magnifiques. 

Je croise un bus qui a fait une sortie de route un peu aventureuse...j'espère qu'il n'y a pas de blessés...
 

Hé oui, cela arrive, surtout avec des pneus neufs.
Hé oui, cela arrive, surtout avec des pneus neufs.Hé oui, cela arrive, surtout avec des pneus neufs.

Hé oui, cela arrive, surtout avec des pneus neufs.

Puis c'est Garamur, et l’agence Majuli Tourism tenu par Jyoti Narayan Sarma.
C'est un gars à qui j'ai envoyé un mail hier, et qui m'a répondu qu'il avait une chambre de libre pour moi.
Une chambre spartiate m'a t-il précisé. 
Le gars est vraiment sympa, et je lui prends sa chambre pour 300 roupies. (4 €)
Je croise un autre propriétaire de guesthouse (Ananda guesthouse) qui me dit fièrement avoir du monde chez lui; des français, et même une femme du Guatemala...

(Hé bien, je sais maintenant qu'Ana n'est pas bien loin d'ici....)

À peine suis je arrivé au Majuli tourism, qu'une jeune femme chinoise se présente dans une chambre juste à côté de la mienne...

Nous parlons de la Chine, et de la région d'Anurachal Pradesh. Il me semble évident, que vu le contexte politique entre l'Inde et la Chine, il ne lui sera pas possible de pénétrer sur ce territoire qu'elle aimerait pourtant bien visiter.

Elle est sympa, et nous discutons un peu ensemble...
Nous nous mettons d'accord demain sur la location d'un scooter, et nous partagerons les frais.

Alors, à demain
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Emma 07/12/2016 15:19

Dis donc tu sais t'entourer de jeunes femmes , grand séducteur va!

Caro 09/11/2016 22:48

L'eau a l'air peu profond. Et calme. Agréable.
Ici, brrr, le temps a changé. L'hiver approche.

Sophie 07/11/2016 23:33

As-tu vu d'autres oiseaux ????

Daniel KIRCHER 10/11/2016 12:53

Je les ai surtout entendu, la nuit, et le matin. À Majuli, il y a plus d'une centaine d'espèces d'oiseaux différents...