Mardi 22 novembre 2016 Kolkata India

par Daniel KIRCHER  -  29 Novembre 2016, 11:21

Une dernière image de l'hôtel Shams dont la chambre est à 600 roupies. (8€); un peu cher tout de même, même avec le wifi....et une rampe d'escalier plutôt "craignosse."

 

La chambre au Giorgina est elle, claire, propre, eau chaude, wifi....10€...

 

Je pars sitôt mon déménagement effectué dans la ville....je passe devant une boucherie en face de l'hôtel où trois chèvres attendent dans une tranquillité relative, leur dernière heure...

 

Puis pars visiter un peu les alentours.

Les petites rues sont sympas mais sales, et il n'y a pas trop de monde...

À gauche en faience bleue, un point d'eau, très nombreux à Kolkata; ils permettent aux gens de se servir en eau, et faire la lessive, et surtout de se laver.... il n'est pas rare d'y voir des gens ensavonnés souvent discutant entre hommes, ou entre femmes.

Plus loin, de vieux batiments coloniaux...

 

Les rues sur ces photos sont étrangement  vides, vides de mondes, et vides de véhicules...

L'heure y est elle pour quelque chose?

Les rues en tout cas plus importantes sont elles, remplies de klaxons, de monde fou, sales, poussiéreuses, irrespirables. 

(Une Espagnole m'a dit que la population de Kolkata était estimée à 40 millions d'habitants, soit autant qu'un pays comme l'Espagne....

Comment imaginer un tel nombre d'individus...)

 

Plus loin, de vieux batiments coloniaux délabrés..., plutôt  photogéniques ...

La beauté, et la décrépitude...
La beauté, et la décrépitude...
La beauté, et la décrépitude...

La beauté, et la décrépitude...

Je continue ma promenade pédestre vers le sud, de mon hôtel  vers le fief des soeurs de la charité créées par Mère Teresa.

Le couvent, pas très joli, se trouve dans une petite rue, qui se termine par un cul de sac, donc pas tres passante. 

 

J'attends l'ouverture une petite demie heure.

L'endroit est visité bien sûr par les occidentaux, mais également par des familles indiennes, sans doute catholiques...

À l'entrée, deux soeurs plutot souriantes accueillent les visiteurs. 

L'intérieur du batiment, tout comme l'extérieur, n'est pas très joli. Une petite cour en dalles de beton, où s'affiche sur les murs partout: photos interdites. Exceptées devant la tombe de Mère Teresa...

Partout des soeurs s'affairent avec ardeur au nettoyage.

Un petit musée est attenant à une petite chapelle, très simple....

En haut d'un escalier la chambre de la Sainte, avec son lit de mort, un petit bureau en bois, et l'image d'un Christ vers lequel son visage était tourné quand elle est morte.

L'endroit est émotionnellement très fort.

L'endroit est émotionnellement très fort.

À l'extérieur du batiment, deux mendiants tentent de profiter des visiteurs en quémandant une petite obole...

Pour moi c'est raté, je suis un peu trop bouleversé par une atmosphère....indéfinissable..... 

Je veux partir....

Je suis tout de même étonné de ne pas voir plus d'indigents, de mendiants...

Y a t-il des bénévoles qui travaillent ici?

Je n'ai rien vu.

Je continue ma promenade dans ce quartier de Kolkata, et longe maintenant un grand boulevard remplis de gaz d'échappements, et de klaxons...

La respiration est plus difficile...

Je mets mon masque en tissu en espérant un filtrage de l'air, que je sens dérisoire...

La gorge commence à me piquer... 

Dans ce pays, tout le monde semble se moquer de tout le monde...

Suis je en face de l'avenir de notre monde? Où peut-on encore trouver quelque chose pouvant s'apparenter à la sagesse indienne?....

Je vois sur le bord du boulevard un groupement d'arbres qui m'intrigue.....serait ce un parc? 

Je fais quelques dizaines de mètres, et "tombe" sur l'entrée  d'une propriété , qui est en fait un grand cimetière.

Un cimetière historique, celui de la Compagnie des Indes.... fin 18e, debut 19e. une pièce  d'histoire....

Havre de paix, et d'air....disons un peu plus respirable...

 

Il y a ici beaucoup de morts, entre 20 et 30 années...Pourquoi?
Il y a ici beaucoup de morts, entre 20 et 30 années...Pourquoi?
Il y a ici beaucoup de morts, entre 20 et 30 années...Pourquoi?

Il y a ici beaucoup de morts, entre 20 et 30 années...Pourquoi?

Je retourne doucement à mon hôtel ....

Il faut que je tienne ici 8 jours....

Cela promet!

À demain

Impossible de leur expliquer ce qui les attend... en même temps, est ce nécessaire?...

Impossible de leur expliquer ce qui les attend... en même temps, est ce nécessaire?...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 04/12/2016 23:42

Ce bâtiment de la fondation de sœur Theresa est peut-être pas joli, mais au moins c'est propre !!!