Mercredi 9 novembre 2016 Kohima Nagaland India

par Daniel KIRCHER  -  12 Novembre 2016, 16:44

La présence militaire ici, est tout de même sacrément importante, comme à l'Anurachal.

Mais comment reconnaître que ce territoire est indien?

L'intérieur de l'Assam, oui, mais pas ici, ni en Anurachal...; les gens n'ont absolument pas le faciès indien, ils sont trop blancs, avec en plus des yeux bridés...

Même si l'hôtel n'est pas terrible, j'ai plutôt bien dormi....

Il y a non loin de Kohima, un village dit historique.

"Ce village est situé à une dizaine de kilomètres du centre de Kohima, sur la route d’Imphal. On y voit des maisons et des morung  (dortoirs de célibataires) traditionnels naga, avec des tambours creusés dans des troncs d’arbres." (Lonely Planet)

J'ai décidé d'y aller ce matin, et de revenir si possible avant midi, pour le checking out.

5h20, il fait jour.
Je me lave rapidement, et monte l'escalier, vers la porte de l'hôtel. 
La porte est fermée. 
Je n'ai pourtant pas rêvé, il était bien indiqué que la porte était ouverte dès 5h le matin....

Je regarde attentivement les verrous de la porte et je fini par tous les ouvrir...
Ils vont faire une drôle de tête quand ils se réveilleront...
Et je me mets en marche...
Il fait bon, et il n'y a pas beaucoup de véhicules à cette heure.
Le peu de gens que je rencontre me regardent avec étonnement. Je dois être un des seuls occidentaux à Kohima.

J'assiste au nettoyage des rues le matin, c'est encore très artisanal.....

mais ça a au moins l'avantage d'exister...

C'est la prise de conscience qui est importante.

Celle là, elle m'a vu...

Celle là, elle m'a vu...

La femme qui balaye tire derrière elle une caisse en polystyrène, dans laquelle elle met les détritus rencontrés.
Le Nagaland, comme l'Anurachal sont des régions non hindous particulièrement propres.

Sur mon parcours, je croise un camion avec un pneu au bord de l'explosion

On est vraiment très loin de la France...

On est vraiment très loin de la France...

Franchement, ici en Inde, ce n'est pas réellement un problème...
Vers 8h30, j'arrive enfin à Kisama devant la monumentale porte d'entrée du site. Pas un chat à l'horizon...
La porte est grande ouverte..
Je tente une incursion, et découvre que le site est fermé à partir du mois de septembre, sauf pour l'Hornbill festival du début décembre. 
Je continue d'avancer, on verra bien ce que l'on me dira...

Je passe entre plusieurs maisons traditionnelles, où le béton est à peine dissimulé...
Quelle tristesse!
Et ils appellent cela un village historique? 

Un village historique moderne pour touristes...
Un village historique moderne pour touristes...
Un village historique moderne pour touristes...

Un village historique moderne pour touristes...

Je suis content de ne rien avoir payé, c'est vraiment un piège à touristes.

Je rentre à l'hôtel vers 11h, et prépare mes affaires...

 

Un dernier petit tour au marché, puis je retourne au guichet des bus pour Guwahati.

C'est deux bus qui partent d'ici, l'un va à Guwahati, et l'autre, directement à Shillong
J'ai lu sur mon guide qu'il y avait un endroit particulièrement joli un peu plus loin que la ville de Shillong..., à 
Cherrapunjee.
Je tente cette destination..., et m'installe dans le bus.

Il est 14h30.

À demain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Sophie 13/11/2016 21:57

Et dire qu'en France on nous gonfle avec les maladies cardiovasculaires si on fait pas de sport !!!! Ok ils ne mangent peut-être pas comme nous ... Du chien par exemple !!!!!

Caro 12/11/2016 22:13

Des cadenas, juste pour le forme... Pas très sérieux.
Mais te revoilà dans ton élément !