Lundi 28 novembre 2016 Kolkata India

par Daniel KIRCHER  -  11 Décembre 2016, 07:15

Mon avion pour Bangkok est dans deux jours, le 30 novembre, et je rêve réellement de pouvoir bientôt respirer...

La journée plutôt statique et au bercail d'hier, m'a requinqué... Ouf!

Je me mouche 5 ou 6 fois de suite, ce qui ne sert pas à grand chose, mon nez est parfaitement bouché... Je comprends maintenant ces indiens qui crachent un peu partout dans la rue après s'être bien raclé la gorge; ils éliminent en fait ce que moi je garde la journée dans le nez, et les sinus...

Je passe devant deux chèvres dont la "fête" se prépare, puis devant quelques dizaines de poules dont la "fête" se termine, croise la jeune femme à la couverture à qui je donne un billet, et arrive enfin au Blue Sky.

Je m'assois. Deux toast honey, et deux cafés au lait...

Je regarde mon guide et ma carte....

Le Mandir de Sheetalnathji; trois temples jains qui évoquent  une oeuvre de Gaudi....Pourquoi pas...

Je construis mon itinéraire...il ne passe pratiquement que dans de petites rues,... peut être sans voiture.

J'y vais.

Je passe devant la jeune femme à la couverture...qui ne me voit pas.

 

 

 

La chienne qui allaite ses petits la regarde comme si c'était sa maitresse...

Et je me dis alors que son sourire était tellement beau quand je l'ai vue la première fois, que je vais lui demander de la prendre en photo...

Et j'obtiens cette photo d'elle, magnifique...et généreuse...

 

Je lui donne une nouvelle fois un billet....

Le lendemain quand je repasserai, il n'y aura plus de chiens, plus de couverture, plus de sacs en plastique, plus de femme, et plus de sourire...

Je pense qu'elle aura été virée de là...tout simplement...

Il y a une info dont je n'ai pas encore parlé dans ce blog, c'est la circulation dans les rues à sens unique à Kolkata.

Hé bien, leur sens de circulation change à 12h....tous les jours, et vu le peu de respect que les indiens accordent au code de la route....

 

Mais revenons au Mandir de Sheetalnathji...

Mon Gps me fait passer par de petites rues, et cela me convient très bien.

J'avance lentement, admirant de nombreux bâtiments délabrés, décrépis....

L'air est curieusement respirable car je suis un peu éloigné de la circulation des grandes artères, et cela me convient très bien.

En continuant mon chemin, je vois une femme qui me fait discrètement des appels de la main..., une prostituée.

 

Je la remercie gentiment de penser à moi, (et peut être à elle également)....

Les gens, particulièrement les gars, me regardent parfois bizarrement, et je reste tout de même toujours sur mes gardes...

Je suis dans un endroit un peu à l'écart, et une tentative de vol à l'arraché, notamment de ma tablette ou de mon appareil photo, n'est jamais à exclure...

 

(Il y a tout de même une sacrée différence entre l'indépendance de l'inde en 1947, où il semble que les indiens aient totalement abandonné les bâtiments coloniaux, et ce qui avait quelque chose à voir de près ou de loin avec la Grande Bretagne, et l'indépendance des Philippines, où le peuple Philippins a semble t-il tout fait pour garder et surtout ameliorer ce que les Philippins avait trouvé d'intéressant et de bien dans l'apport américain...)

 

 

Je ne suis maintenant plus très loin...des temples Jains....

Mon GPS m'indique 400m.

 

Une dernière entrée de maison magnifique..

Et j'arrive enfin au temple..., aux trois temples Jains.

Voici quelques explications sur le Jainisme, que je complète par un lien si certains veulent plus d'informations sur ce sujet.

Les cinq vux principaux (mahâvrata) :

- AHINSA : principe de non violence envers tous les êtres vivants.
Ne pas manger de viande, de poisson, de crustacé, de miel ne pas porter du cuir, de la fourrure, de la soie ou tout autre matière nécessitant de tuer...
Ne pas tuer des insectes sous prétexte quils dérangent et par extension faire attention quand on marche dans lherbe pour éviter de les écraser, éviter de laisser de leau dans un seau pour éviter quils se noient, ne pas allumer de bougies le soir dehors pour que les insectes ne viennent pas sy brûler les ailes etc...
Les Munis (les Saint jaïns) ou les ascètes par exemple balayent le sol avant de marcher pour respecter la vie de minuscules insectes et se couvrent la bouche dune étole blanche pour ne pas risquer den avaler.
Par extension, il sagit de respecter la Nature dans sa globalité car nous en faisons partie, nous nen sommes quun petit maillon et il faut veiller à solidifier cette chaîne de la vie.
Ahinsa est le vu principal et les autres, secondaires, en découlent :


- SATYA : ne pas mentir. Cest le vu de ne pas se perdre dans le faux, dans le mensonge et par extension cest aussi réfléchir avant de parler pour ne pas blesser quelquun par ses paroles.

- ASREYA : ne pas voler. Cest le vu de lhonnêteté, de ne pas sapproprier ce qui na pas été donné et par extension de demander avec une permission.

- BRAHMACHARYA : pas dimpureté sexuelle pour les laïques ou chasteté pour les ascètes. Il est toujours bon de rappeler que le viol, la pédophilie, la zoophilie etc sont des actes de violence contraires à lahinsa.

- APARIGRAHA : pas davidité. Cest le vu de ne pas avoir dattachement pour une chose comme largent, un lieu ou une personne et par extension cest celui de se restreindre dans ses possessions car la possession attire la jalousie qui attire la violence. Il sagit là aussi de vaincre sa nature matérielle par un travail spirituel.

 

 

 

 

En arrivant aux temples, je suis de suite frappé par la ressemblance, en beaucoup moins grand évidemment avec la Sagrada Familia de Gaudi à Barcelone.

 

La flèche du temple est dans le même béton qu'à Barcelone .

Je dépose mes chaussures au bas d'un escalier, et pénétre dans le premier temple. Je vois un prêtre qui enroule me semble t-il des tissus...

L'intérieur est constellé de petits miroirs qui donne au temple un air de mille et une nuits...

Magnifique!

Je prends quelques photos.

 

Puis le prêtre qui a un masque vient me voir pour me dire qu'il est strictement interdit de prendre des photos.

 

Il me raconte ensuite une histoire du Jainisme un peu compliquée, à laquelle je ne retiens pas grand chose, à part le fait qu'il y a dans cette "religion" une divinité qui s'appelle Bouddha...

Pourquoi pas...

 

 

 

 

Une autre photo....volée...

 

Après toutes les explications données , je suis obligé de faire une offrande...

Pas de chèvres...chez les Jains.

 

Les cinq vux principaux (mahâvrata) chez les Jains :

- AHINSA : principe de non violence envers tous les êtres vivants.
Ne pas manger de viande, de poisson, de crustacé, de miel ne pas porter du cuir, de la fourrure, de la soie ou tout autre matière nécessitant de tuer...
Ne pas tuer des insectes sous prétexte qu'ils dérangent et par extension faire attention quand on marche dans l'herbe pour éviter de les écraser, éviter de laisser de l'eau dans un seau pour éviter qu'ils se noient, ne pas allumer de bougies le soir dehors pour que les insectes ne viennent pas s'ybrûler les ailes etc...
Les Munis (les Saint jaïns) ou les ascètes par exemple balayent le sol avant de marcher pour respecter la vie de minuscules insectes et se couvrent la bouche dune étole blanche pour ne pas risquer d'en avaler.
Par extension, il s'agit de respecter la Nature dans sa globalité car nous en faisons partie, nous n'en sommes qu'un petit maillon et il faut veiller à solidifier cette chaîne de la vie.
Ahinsa est le vu principal et les autres, secondaires, en découlent :


- SATYA : ne pas mentir. Cest le vu de ne pas se perdre dans le faux, dans le mensonge et par extension c'est aussi réfléchir avant de parler pour ne pas blesser quelqu'un par ses paroles.

- ASREYA : ne pas voler. C'est le vu de l'honnêteté, de ne pas s'approprier ce qui n'a pas été donné et par extension de demander avec une permission.

- BRAHMACHARYA : pas d'impureté sexuelle pour les laïques ou chasteté pour les ascètes. Il est toujours bon de rappeler que le viol, la pédophilie, la zoophilie etc sont des actes de violence contraires à lahinsa.

- APARIGRAHA : pas d'avidité. Cest le vu de ne pas avoir d'attachement pour une chose comme l'argent, un lieu ou une personne et par extension c'est celui de se restreindre dans ses possessions car la possession attire la jalousie qui attire la violence. Il s'agit là aussi de vaincre sa nature matérielle par un travail spirituel.

Je remets mes sandales pour les retirer au temple d'à côté, que je trouve encore plus beau... 

 

Le deuxième temple Jain.
Le deuxième temple Jain.Le deuxième temple Jain.

Le deuxième temple Jain.

Bon, il y a tout de même de jolies choses en Inde...  N'est ce pas?

Je suis content que l'air soit également plus respirable...Il y a peut être des jours pires que d'autres...

C'est ce que je commence à croire...

Je retourne vers mon hôtel par un autre chemin..., en longeant un canal, qui est un vrai égout à ciel ouvert...je m'enfonce petit à petit dans le bidonville qui se trouve tout le long.

Le slum "Ulingan" que j'ai connu à Manille me semble bien plus confortable que l'endroit que je traverse maintenant. Un endroit effroyable...

À Ulingan, il y avait une occupation commune, un village charbon de bois. Ici rien.... La seule occupation possible semble être l'attente...La désolation....

Je sens à un moment qu'il n'est devenu pas prudent de continuer mon chemin dans cette direction....trop de misères, trop de regards scrutateurs, et un risque grandissant d'agression...

Je fais demi tour sous les regards d'une cinquantaine de personnes dans un dénuement, et une crasse effroyable, à en pleurer...

Ce ne sont plus des humains. Ils font partie me semble-il des déchets, des montagnes de déchets qu'ils accumulent autour d'eux.

Ils bougent encore, mais pour la vie ils n'ont plus aucune importance, ils n'existent tous déjà plus....

Je quitte cette situation atroce, et retourne lentement vers un endroit un peu moins dangereux...

Je passe devant la gare de Sealdah, et longe un court boulevard piétonnier (Inutile de dire qu'il y a du monde), pour voir des porteurs se charger d'énormes ballots sur la tête.

J'ai vu des ballots que huit hommes ensemble avaient un mal fou à soulever, être déposés sur la tête d'un porteur seul qui avancait délicatement avec son chargement tout en titubant.

(Bonjour les vertèbres!)

 

 

 

 

La sortie du bidonville....
La sortie du bidonville....

La sortie du bidonville....

De retour à l'hôtel, je me rends compte qu'ils n'ont plus d'électricité; le wifi est évidemment indisponible...

Un cable s'est rompu.

 

Quand ils ont vu que je prenais une photo, ils ont tous été chercher leur casque, de peur d'être reconnus quelque part sur un journal par leur chef...

À demain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 10/01/2017 23:59

Par deux fois tu nous sers l'explication du Jaïnisme... On est gâté !

Sophie 14/12/2016 21:36

Les temples sont magnifiques .... J'espère que tu auras d'autres photos à me montrer ...