Mercredi 30 novembre 2016 Kolkata India

par Daniel KIRCHER  -  14 Décembre 2016, 13:06

 

Mon réveil sonne à 3h50 du matin; mon sac est déjà prêt. 
Je me passe un coup d'eau sur le visage, puis descends dans le hall de l'hôtel plongé dans le noir.
Je vois dans la pénombre une personne qui dort sur un lit de camp....
Lui au moins, doit avoir la clef du portail d'entrée; ce qui a tout de même son importance. Je peux sortir..

Je n'ai plus qu'à attendre en guettant les mouvements et les lumières derrière le portail.


À 4h25, le taxi est là...
Un cab jaune.
Le gars m'ouvre le coffre arrière de son véhicule, et j'y glisse mon gros sac: direction l'aéroport. 
Et à cette heure, il n'y a pas beaucoup de monde...

Alors les feux rouges sont passés, comme s'ils étaient continuellement au vert. 
Le taxi fonce. 

Et je n'ai pas sacrifié de chèvre...., j'aurai du y penser...
La pollution crée un halo autour de la lumière des phares, ce qui me donne l'impression d'évoluer dans un brouillard dense.

Les autres véhicules roulent bien sûr de la même façon....  il n'y a de feux rouges pour personne.
Ce qui occasionne parfois de sérieux coups de frein intempestif....et nous passons plusieurs fois non loin du crash....

La folie cette Inde, la folie jusqu'au bout...!!!
La route est cabossée, et le dernier parcours vers l'aéroport se fait avec une voie ferrée au milieu de l'asphalte. Les rails ont creusé des ornières dans lesquelles les roues du véhicule ripent par moment, obligeant le conducteur à d'innombrables coups de volant rectificateurs de trajectoire...

 

L'aérogare enfin, et le bout pour moi d'un long tunnel...

Le taxi s'arrête devant les departures internationales...

Il fait encore nuit... Une porte vitrée d'accès à l'aérogare est ouverte....Je m'y engage...mais un garde armé m'arrête aussitôt....

Stop!

Je ne comprends pas trop, mais obéis. Me laisse t-il le choix?...

J'attends....devant la porte de l'aérogare vide grande ouverte....

D'autres personnes sont bloquées derrière moi...peut être une dizaine....

Je me renseigne auprès du gars derrière moi...

- "Que se passe t-il?"

- "Le préposé aux passeports est aux toilettes...!"

- "Ha bon..., et il ne peut y avoir personne d'autres pour ce travail?"

- "C'est le chef numéro 2 de l'aéroport!...."

- "Bon, on attend...."

Le chef en second arrive dix minutes plus tard...l'air renfrogné.... Ça n'a pas du se passer comme il voulait....., c'est ça la constipation....

Je lui tends mon passeport, et mon billet d'avion....

Allez-y.....

Le reste se passe plutôt bien.....

Dans l'avion, je regarde le ciel au-dessus de Kolkata. ...., puis 10 mn plus tard....

Édifiant.. ....

 

 

 

Imaginez ce qu'on respire en bas...

Imaginez ce qu'on respire en bas...

Dix minutes plus tard...

Dix minutes plus tard...

À 15h, nous atterrissons...

Après les obligations administratives, je me dirige vers un DAB.....
Et là, je suis étonné.....
Pas de queue, pas de gardien, pas de montant de retrait maximum...


Je prends ensuite le métro, et descends à la station Phaya Thai.
Je regarde les voitures sur le boulevard, et découvre qu'elles ne font aucun bruit...pas de klaxons, pas d'accélérations et de dépassements incessants.

Le silence...


Un très court instant, je me dis que je suis peut être devenu sourd....
(Il y a comme un problème dans ce que je vois, j'ai l'impression que je n'ai plus de son....)

Puis, cela me revient, j'ai changé de pays...., mais quel contraste invraisemblable....!
Je me mets à sourire de moi même....
Quelle planète incroyable!....

À Khaosan, je passe le pont vers le fort blanc que connaît très bien Emma, et "atteris" au Riverside Guesthouse, mon hôtel préféré ici, à Bangkok.
Je savoure les petits moments agréables....retrouvés.
Je revis...
Pauvre Inde, pauvre grand pays....!
Que vont devenir tous ces gens que j'ai pu y croiser?

Je me paye une grande Chang, et un sea food friedrice....
Parce que je le mérite bien, (comme la pub), mais je pense à toutes les personnes adorables croisées là bas...Dans un chaos tellement invraisemblable. ..

Je me prends une douche et m'effondre....

À demain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 14/01/2017 08:18

on respire avec toi...

Sophie 19/12/2016 09:30

Merci pour tous tes témoignages de ta première partie de ton voyage !!! Ce qui m'a marqué c'est ce contraste culturel, géographique entre le début du voyage et la fin de ton séjour à Kolkota ...Bonne continuation ...