Lundi 9 Octobre 2017 Makassar INDONÉSIE

par Daniel KIRCHER  -  9 Octobre 2017, 09:49

Mon premier travail pour ce jour est d'aller au bureau des bateaux Pelni.
Avec Christophe, le gars qui vient me rejoindre ici, nous avons besoin de savoir exactement l'horaire et le jour de navigation des bateaux que nous pourrions être susceptible d'utiliser.
Je remonte ma rue, et suis un parcours que j'ai reconnu au GPS.
Je prends au passage une photo de motos garées devant un collège.

 

Chaque moto à un casque enveloppés d'une housse; contre la pluie, contre le soleil?
La chaleur est réellement écrasante...

Un ciel bien curieux

Un membre de la sécurité au bureau des bateaux pelni me donne très gentiment une photocopie des horaires des bateaux pour tout le mois d'août.

C'est tout de même incroyable de voir comment les gens sont gentils ici. Et nous sommes dans un pays musulman...
Quelle différence entre l'islam modéré d'ici, et l'islam arabisant que l'on trouve chez nous!!!

En quittant le bureau de la compagnie maritime, j'aperçois une personne âgée dans la rue, qui me donne l'impression de faire comme un malaise.
Je vais le voir et lui demande en anglais si je peux l'aider; je comprends par ses gestes qu'il a un problème de cécité.
(Ici, la priorité dans la rue est au plus fort; les camions, puis les voitures, les motos, et tout en bas les piétons, qui finalement  ne comptent pas.)
Je fais asseoir le gars, et tente de le rassurer comme je peux. J'ai toujours quand je rencontre une cécité chez quelqu'un, une pensée émue pour ma mère. Je la retrouve avec douleur à travers toutes les personnes qui ne voyent pas.

Un taxi s'arrête à ma hauteur, et le chauffeur me donne un billet de 1000 roupie indonésienne que je glisse dans la main du gars qui reste assis.

Je me sens terriblement impuissant, et m'éloigne...

Il me faut maintenant trouver le bureau des autobus Bintang Prima.
Je dois absolument réserver deux voyages aller en bus pour Rantepao pour demain soir.
Christophe part au quart de tour, à peine arrivé, il veut se trouver ailleurs.
Il arrive demain matin...

Le terminal des bus Bintang Prima se trouve sur la route qui mène à l'aéroport, et au terminal routier Daya.
Ce qui fait qu'il me faut trouver un bémo (minibus collectif) qui va au terminal Daya, et je passerais logiquement devant le terminal des bus Bintang Prima. 

Je regarde les bemos, et regarde les destinations inscrites au dessus de leurs pare brise.

Rien, les destinations que je vois après plusieurs minutes d'observation ne me disent rien...
Comment vais je pouvoir faire?

Un bémo, taxi collectif.

J'arrête un bémo, et lui demande de me conduire au terminal Daya.
Il me fait signe que non.

J'arrête un autre bémo.....même réaction.

J'ai lu dans le Lonely Planet que tous les bémos passaient au même endroit; le Makassar Mall...
Je change donc de destination, et réclame cette fois ci au conducteur d'aller au Makassar Mall.... Je devrais normalement y rencontrer des bémos qui vont au terminal Daya....
Avec un peu de chance.... 
Je sais, c'est un peu compliqué,... 
Cette fois je suis pris sans hésitation. Direction le Makassar Mall. 
En regardant le gps de ma tablette, je me rends compte que le véhicule va exactement dans la direction opposée à mon fameux terminal Daya.

Je donne aussitôt 5000 roupies indonésiennes à mon chauffeur, et sors du véhicule....
Merde, mais comment vais je donc bien pouvoir faire pour aller à ce foutu terminal?

Je me dis que je devrais d'abord prendre la direction du terminal, puis surveiller les mentions affichées au dessus des pares brise des bémos....

20 minutes plus tard, un bémo m'emmène, direction le terminus Daya, et le terminus Bintang Prima.
Ouf...

Je prends deux billets de bus couchettes pour demain soir, 21h30.

Je pars faire un tour ensuite au vieux port de Makassar....mais il est tard, et la clarté diurne commence à s'amenuisent...

Dommage... 
Je me promets de retourner le voir demain, avec Christophe.

À demain

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 12/10/2017 00:18

C'est gentil oui d'avoir donné les horaires du mois d'août... Cela te sers à quoi au mois d'octobre ?
Allez Hercule Poirot ! tu trouveras, comme toujours. Courage !