Mardi 10 Octobre 2017 Makassar INDONÉSIE

par Daniel KIRCHER  -  10 Octobre 2017, 11:26

Quand je me réveille ce matin, je sais que Christophe doit déjà être quelque part à Makassar.
Je prends mon petit déjeuner, inclus dans le prix de ma chambre, puis sors dans la rue.
Je pourrais aller à sa rencontre, mais si je le ratais, il ne peut pas me téléphoner; je dois donc être prudent...

À 11h20, je le vois tranquillement marcher vers moi, son GPS à la main.
Il a plutôt l'air crevé...
Ce qui semble normal.

Christophe dépose son sac au Wisma Jampéa, l'hôtel où j'ai dormi cette nuit, puis nous partons vers le port au restaurant chinois.
Nous échangeons beaucoup avec le patron du restaurant, ainsi qu'avec un français qui a une petite main attrophiée.
Le patron du restau. nous recommande d'aller voir de petites îles au sud ouest du Sulawésie, ainsi qu'au sud est. 
Nous buvons notre Bintang, puis allons déjeuner dans un petit restaurant juste à côté du port.
La non compréhension du menu, fait que Christophe se prend un plat qui s'avère finalement être plutôt épicé...

Nous prenons ensuite un rickshaw (Un gars pédale derrière nous en nous poussant), et nous nous faisons conduire à Paotère, le vieux port de Makassar.
Christophe découvre ce moyen de transport totalement inconnu pour lui.

Le port de Paotère 

Il y a là de très vieux bateaux en bois, qui approvisionnent les petites iles alentours.

Les gens travaillent ici dans des conditions lamentables, et sont très peu payés.

 

Vers 17h, nous partons chercher nos sacs au Wisma Jampéa, et prenons la direction du Makassar Mall. (Pas question de recommencer la mauvaise expérience d'hier...)

Au Makassar Mall, nous trouvons rapidement le bémo qui nous conduit au terminal des bus Bintang Prima.

Il nous restent trois heures à attendre, et Christophe qui n'en peut plus, s'endort rapidement dans un fauteuil, en ronflant.

Le bus couchettes s'ébranle vers 21h30, et nous aurons beaucoup de mal à profiter d'un sommeil réparateur, à cause de la vitesse inquiétante, et des nombreux cahots incessants.

À demain

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 15/10/2017 22:21

Qu'il est moche cet espèce de pulpe horrible...
Mais le bus, il est joli.