Mardi 3 Octobre 2017 Istanbul TURQUIE

par Daniel KIRCHER  -  3 Octobre 2017, 18:31

Minuit
J'ai dormi deux heures depuis 48 heures, et j'ai hâte de m'endormir un peu plus longtemps dans l'avion.
Mon vieil arabe est moins perdu à sa porte d'embarquement, et je tente à tout prix de rester réveiller....

La porte 306 est maintenant ouverte pour Bangkok.

Je commence à voir de superbes yeux bridées et à entendre des langues magnifiquement musicales.
Les voyages sont faits de grandes émotions, intimes et parfois incompréhensibles, où le divin a quelquefois sa place...

Je rêve d'un endroit où je pourrai enfin pouvoir.....dormir....

Nous embarquons.

Un irlandais est à côté de moi.
J'assiste au décollage, puis....plus rien...
Nord de Téhéran, Herat, Kabul, je me réveille de temps en temps...sur une route connue...

Que de souvenirs!
 

Nous atterrissons sous la pluie à Bangkok vers 14h30.
Je suis exténué.....mais content...
Enfin...

Je me lève tranquillement de mon siège, laissant passer avant moi les touristes pressés...
J'ai tout mon temps...
Au moins 200 touristes se pressent dans la file du contrôle des passeports. Je prends quelques minutes plus tard mon sac à dos, et me dirige vers la sortie de l'aéroport.
Un bus à petit prix (60 baths) fait désormais la liaison entre l'aéroport et Khaosan road. 
Je le trouve facilement. Un grand bus orange, avec quelques touristes...
Le bus est très différent des minibus qui font le même parcours, et qui sont, eux, des bombes roulantes. (Le nombre de mort accidentés de la route en Thaïlande est parait il vertigineux).
Et plus nous nous dénonçons dans la ville, plus la circulation se ralentit.
Nous restons à un moment arrêté une bonne demie heure...sans même avancer d'un seul centimètre.
Et curieusement les Thaïlandais ne s'en offusquent pas, et restent zen.

Je suis sur le GPS le trajet du bus...

À 19h, j'arrive enfin à la riverline guest house...

Je crois avoir mérité une grande CHANG, bien fraîche.

Une idée me taraude tout de même; je dois demain matin foncer à l'ambassade d'Indonésie, sans connaitre exactement ses heures d'ouverture au public, ni surtout le temps d'attente qu'il me faut pour obtenir un visa de 60 jours....

J'ai repéré sur mon GPS, que l'ambassade d'Indonésie n'était finalement pas très éloignée de Pratunam Pier, une petite station sur l'un des canaux égout de Bangkok.
Je pars à l'embarcadère de départ, et vérifie l'heure du premier bateau le matin: 5h30.
J'ai de la marge...

En revenant vers Khaosan, je vois un attroupement de gens habillés en noir; je m'approche d'eux...
Plusieurs centaines de personne font la queue pour rendre un dernier hommage au roi.

Mardi 3 Octobre 2017 Istanbul TURQUIE

Le roi est décédé le 26 octobre de l'année dernière, la coutume veut que le roi soit incinéré le 26 de l'année suivante, et nous n'en sommes plus très loin.
Je remonte la foule sur plus d'un kilomètre...
Puis retourne à Khaosan.


Demain, j'ai du travail.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Caro 04/10/2017 23:01

La prochaine fois, il faut emmener un réveil, tu pourras dormir tranquille.
Tout cette attente est un temps en parenthèse. Je connais ça.
C'est assez curieux et malgré tout pas désagréable.
Bises.Dors bien !